Chargement 00
Il y a 60 vaches par ferme en moyenne. 93% de l’alimentation des vaches provient de leur ferme. 4% d’éleveurs bio en mai 2017, 6% d’ici à 2018. 21% des élevages sont en AOP. 100% de l'alimentation des vaches est tracée. 98% de l’alimentation des vaches est produite en France. 1 vache en bonne santé produit du lait de qualité. La France est le 7ème producteur mondial de lait. Une traite dure 6 à 9 minutes par vache. 95% des éleveurs laitiers français adhérent à la charte des bonnes pratiques. 99% de l’alimentation des vaches est végétale, 1% minérale. Une vache consomme chaque jour entre 50 et 80 kg de fourrage. Une vache produit en moyenne 24 litres de lait par jour. 25% de réduction des gaz à effet de serre entre 1990 et 2010. L’histoire de l’élevage remonte à 10 000 ans. Une gamme unique de 1500 produits laitiers. Casque ou écouteurs conseillés pour profiter pleinement de l'expérience.
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l‘utilisation des cookies
08

Les bonnes pratiques de l’éleveur

  • Copier le lien Lien copié !
  • Partager
  • Partager
Défiler vers le bas
95%

Plus de 95% du lait produit en France provient des élevages adhérant à la charte des bonnes pratiques d’élevage.

1

contrôle tous les 2 à 3 ans par ferme par un technicien d'élevage.

La charte des bonnes pratiques d'élevage.

Cette charte créée il y a 20 ans est un outil de développement et de progrès des pratiques.

Elle implique le respect de plus de 40 critères : traçabilité et identification des animaux, santé du troupeau, qualité de l’alimentation, contrôle de la qualité du lait, bonnes pratiques d’hygiène, bien-être et santé des animaux, respect de l’environnement…

Un dispositif d’audit assure le bon fonctionnement du programme à tous les échelons. Plus de 95% des élevages laitiers français adhèrent à la charte des bonnes pratiques.

Les engagements forts de la charte.

L’éleveur assure la traçabilité de ses animaux sur son exploitation.

Identifiés en permanence par leurs numéros, les animaux portent une boucle à chaque oreille et possèdent un passeport qui les suit toute leur vie. Le suivi de chaque animal est ainsi assuré de sa naissance jusqu’à sa sortie de l’élevage.

L’éleveur protège la santé de son troupeau.

Une vache en bonne santé produit un lait de bonne qualité. L’éleveur prend bien soin de ses animaux : il utilise les médicaments qui sont prescrits par le vétérinaire et note tous les traitements. Il respecte les précautions règlementaires qui sont nombreuses en France, pour éviter la propagation des maladies contagieuses.

L’éleveur assure le bien-être de ses animaux et la sécurité des personnes intervenant sur sa ferme.

L’éleveur assure à ses vaches de bonnes conditions de vie dans les bâtiments comme à l’extérieur, aux pâturages. Il leur évite stress et blessures, pour qu’elles produisent un lait de bonne qualité. Il veille également à la sécurité des intervenants extérieurs sur sa ferme (technicien, vétérinaire…).

L’éleveur protège la qualité de son lait par une hygiène rigoureuse.

Le local de traite et de stockage est toujours maintenu propre. Le matériel utilisé pour traire les vaches et pour conserver le lait également.  Tout est contrôlé et entretenu.
L’éleveur suit attentivement les analyses de son lait, faites tout au long de l’année.

L'éleveur acteur de la protection de l’environnement.

Il s’engage à bien gérer les fumiers et lisiers produits par ses animaux pour qu’ils ne polluent pas l’eau et soient utilisés pour fertiliser les terres agricoles. Il veille à faire des économies d’eau et d’énergie.