Chargement 00
Il y a 60 vaches par ferme en moyenne. 93% de l’alimentation des vaches provient de leur ferme. 4% d’éleveurs bio en mai 2017, 6% d’ici à 2018. 21% des élevages sont en AOP. 100% de l'alimentation des vaches est tracée. 98% de l’alimentation des vaches est produite en France. 1 vache en bonne santé produit du lait de qualité. La France est le 7ème producteur mondial de lait. Une traite dure 6 à 9 minutes par vache. 95% des éleveurs laitiers français adhérent à la charte des bonnes pratiques. 99% de l’alimentation des vaches est végétale, 1% minérale. Une vache consomme chaque jour entre 50 et 80 kg de fourrage. Une vache produit en moyenne 24 litres de lait par jour. 25% de réduction des gaz à effet de serre entre 1990 et 2010. L’histoire de l’élevage remonte à 10 000 ans. Une gamme unique de 1500 produits laitiers. Casque ou écouteurs conseillés pour profiter pleinement de l'expérience.
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l‘utilisation des cookies
07

Le bien-être animal

  • Copier le lien Lien copié !
  • Partager
  • Partager
Défiler vers le bas
10 000

L'histoire de l'élevage et des relations éleveurs/animaux remonte à 10 000 ans.

L'éleveur, garant du bien-être de ses animaux

En France, la ferme laitière est de « taille humaine »

En moyenne les fermes laitières françaises ont une soixantaine de vaches de ce fait l’éleveur entretient un lien individuel et fort avec ses animaux : il les fait naître, les élève, passe beaucoup de temps avec ses vaches (notamment lors de la traite 2 fois par jour) et ce durant toute la vie de l’animal .

 

Le savoir-faire de l’éleveur réside en la connaissance fine de son troupeau qu’il acquière grâce à l’observation de chaque vache. On appelle cela « l’œil de l’éleveur ».

 

Cette relation privilégiée lui permet aussi de répondre spécifiquement au bien-être de chaque animal en ce qui concerne notamment son alimentation, son confort, sa santé.

Un troupeau en bonne santé

Un troupeau en bonne santé est un bon indicateur de l’attention et des soins que l’éleveur porte à ses animaux .

 

Pour un éleveur, assurer le bien-être du troupeau est indissociable de son métier. Les éleveurs sont intéressés par les progrès scientifiques et techniques, ils se les approprient pour mieux prendre en compte les besoins et le bien-être des animaux.

 

Par exemple pour l’ébourgeonnage des veaux, l’intervention a pour but d’empêcher le développement de la corne qui n’a pas encore poussée. Il se fait sur les jeunes veaux dans le 1er mois de vie. Des protocoles sont développés pour limiter le stress et la douleur du veau (anesthésies, anti-inflammatoires, contention…).

 

Pour éviter l’écornage, les éleveurs sélectionnent de plus en plus d’animaux génétiquement sans corne.

“Prendre soin des animaux est de la responsabilité des éleveurs. Elle est la garantie d’une production laitière de qualité.”